Les autorités politiques et financières sont occupées à arroser l’économie de liquidités – mais tout ce qui sort de terre, ce sont des zombies…

Il y a un an, on estimait qu’environ 10% des entreprises planétaires étaient déjà des zombies, incapables de gagner assez d’argent pour rembourser les intérêts sur leur dette (mais restaient, grâce à la Réserve fédérale et autres banques centrales mondiales, capables de racheter leurs propres actions et de verser de généreuses primes à leurs dirigeants…).

Alors… que faire quand ces entreprises risquent la faillite suite à la crise du Covid-19 ? Leur prêter plus d’argent, bien sûr ! Les sociétés empruntent plus rapidement que jamais. De Bloomberg :

« Les entreprises se précipitent pour étayer leurs liquidités durant la pandémie de Covid-19, ce qui [a alimenté] le mois de juin le plus dense jamais enregistré ou presque sur le marché des junk bonds US. Au vendredi 26 juin, les entreprises avaient levé environ 45,5 Mds$ sur le mois. Cela le met en bonne voie pour devenir le meilleur mois depuis les 46,4 Mds$ vendus en septembre 2013, le précédent record depuis 2006, selon des données compilées par Bloomberg. »

Plan zombie

En plus de la fausse monnaie prêtée par la Fed, il y a aussi la fausse monnaie prêtée par les banques sous l’égide du PPP, le programme de protection des salaires. De l’argent que peu d’entreprises devront rembourser… ce qui est probablement une bonne chose, dans la mesure où bien peu seraient capables de le faire si elles y étaient forcées.

Le plan devait distribuer 349 Mds$. Mais à qui ? Le secrétaire au Trésor US Steve Mnuchin affirme que le public n’a pas le droit de savoir où va l’argent. Il ne le dira donc pas. Mais les équipes du site WallStreetonParade.com ont un peu creusé :

« … Nos recherches dans les dossiers de la Securities & Exchange Commission (SEC) révèlent que des dizaines d’entreprises zombies cotant sur le Nasdaq ont bénéficié de ces prêts. Des dizaines d’entreprises cotées ayant des grandes lignes de crédit auprès des banques ont bénéficié de ces prêts. Des dizaines d’entreprises comptant bien plus de 500 employés ont bénéficié de ces prêts.

On dirait de plus en plus que des dizaines de milliards de dollars de prêts PPP ont tout simplement été décaissés le plus vite possible sans vraiment surveiller à qui ils allaient. »

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *