Pour la Commission européenne la récession sera plus forte et le rebond moins marqué que prévu !

La Commission Européenne est plus pessimiste pour la zone euro que ce qui était initialement prévu…. ce qui ne nous surprendra pas, puisque l’équipe du grenier de l’éco disait déjà -11 % sur le PIB lorsque nos mamamouchis de Bercy qui ne voyait rien venir tablaient sur un « -0.1 % » de croissance. J’en rigole encore.

Pour la Commission Européenne, il s’avère que la récession est plus profonde que prévue et que le rebond sera moins fort qu’anticipé.

Pour résumer, ça va baisser plus fort et remonter moins vite…

Autant dire que ce n’est pas une bonne nouvelle, mais elle ne nous surprend pas. Voici ce que dit la Commission source officielle ici.

« Prévisions économiques de l’été 2020: une récession encore plus profonde, avec des situations qui deviennent plus divergentes

La pandémie de coronavirus plongera cette année l’économie de l’Union européenne dans une récession profonde, en dépit d’une réponse politique rapide et complète tant au niveau de l’Union que des États membres. Étant donné que la levée des mesures de blocage se poursuit à un rythme moins soutenu qu’anticipé dans nos prévisions du printemps, l’incidence sur l’activité économique en 2020 sera plus importante que prévu.

La pandémie de coronavirus plongera cette année l’économie de l’Union européenne dans une récession profonde, en dépit d’une réponse politique rapide et complète tant au niveau de l’Union que des États membres. Étant donné que la levée des mesures de blocage se poursuit à un rythme moins soutenu qu’anticipé dans nos prévisions du printemps, l’incidence sur l’activité économique en 2020 sera plus importante que prévu.

Selon les prévisions économiques de l’été 2020, l’économie de la zone euro devrait enregistrer une contraction de 8,7 % en 2020, et croître de 6,1 % en 2021. L’économie de l’Union européenne devrait quant à elle se contracter de 8,3 % en 2020 et croître de 5,8 % en 2021. La contraction en 2020 devrait donc être nettement supérieure aux 7,7 % projetés pour la zone euro et aux 7,4 % projetés pour l’ensemble de l’UE dans les prévisions du printemps. La croissance en 2021 sera également un peu moins vigoureuse que celle prévue au printemps.

Valdis Dombrovskis, vice-président exécutif pour une économie au service des personnes, a déclaré : « L’impact économique du confinement est plus fort que ce que nous avions initialement prévu. Nous sommes loin d’être tirés d’affaire et devons faire face à nombreux risques, y compris une nouvelle vague majeure d’infections. En tout cas, les présentes prévisions illustrent parfaitement les raisons pour lesquelles un accord sur notre ambitieux plan de relance, NextGenerationEU, est nécessaire pour soutenir l’économie. Pour cette année et l’année prochaine, nous pouvons nous attendre à un rebond, mais nous devrons faire preuve de vigilance à l’égard du rythme différencié de la reprise. Nous devons continuer à protéger les travailleurs et les entreprises et coordonner étroitement nos politiques au niveau de l’UE afin de garantir que nous sortirons plus forts et unis de cette crise ».

Paolo Gentiloni, commissaire chargé de l’économie, a quant à lui déclaré: « Le coronavirus a aujourd’hui coûté la vie à plus d’un demi-million de personnes dans le monde, nombre toujours en croissance (dans certaines parties du monde à un rythme alarmant). Les présentes prévisions montrent par ailleurs les effets économiques dévastateurs de cette pandémie. La réponse politique dans toute l’Europe a contribué à atténuer le coup porté à nos concitoyens, mais la situation continue à créer de plus en plus de divergences, d’inégalité et d’insécurité. C’est pourquoi il est si important de parvenir rapidement à un accord sur le plan de relance proposé par la Commission, afin d’insuffler à nos économies plus de confiance et plus de moyens financiers en cette période si difficile ».

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *