Peut-on échapper à l’impôt mondial proposé par Joe Biden ?


Que ce soit les États-Unis de Trump ou de Biden, toutes les administrations au pouvoir ont bien compris que les années à venir allaient être compliquées pour l’économie américaine.

Que ce soit sur le plan des déficits annuels, chômage ou de la balance extérieure, les indices macro-économiques se dégradent d’une décennie à l’autre.

Le plan de Trump était de remettre l’Amérique au travail en espérant réindustrialiser le pays grâce à des impôts intérieurs faibles mais des droits de douanes conséquents pour forcer les entreprises multinationales à venir produire directement aux USA les biens de consommation à destination des États-Unis. En résumé une politique fondée sur la création de valeur par le travail.

Pour l’administration Biden, l’objectif est le même mais avec une logique inverse. Pendant sa campagne, Biden a abordé la question de l’économie par la gestion de la monnaie. Plus d’impôts sur les riches mais aussi sur les sociétés, plus d’aides à destination des population jugées les plus fragiles et au final plus d’impression monétaire pour financer le tout.
Il y a bien des politiques de grands travaux qui ont été annoncées pour soutenir l’activité économique mais le problème principal de ces politiques c’est qu’elles favorisent avant tout les entreprises amies du pouvoir et non l’émergence d’un tissu économique combatif et innovant. En clair, l’investissement dans des grands travaux favorise souvent les grandes entreprises qui sont déjà rentiers du capital et tirent le tissu économique vers le bas.

Alors comment l’administration Biden va-t-elle pouvoir faire face aux défis qui l’attendent ? L’impôt mondial proposé par Joe Biden est-il une bonne idée ? Qui est concerné par cet impôt ? Comment se protéger de cette nouvelle taxation ? La Chine va-t-elle tolérer un impôt mondial ? Les tensions USA/Chine vont-elles repartir de plus bel suite à l’annonce de ce nouvel impôt ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *