INVESTIR

Ce que vous ne pouvez pas toucher, vous ne le possédez pas !

Protégez votre capital des crises

CRISES FINANCIERES

bce europe
 

Les Banques Centrales vont-elles déclencher une nouvelle crise bancaire et financière ?

Que ce soit à la Banque Centrale Européenne, au sein de la Réserve Fédérale américaine ou encore à la Banque du Japon et à la Banque d’Angleterre, les dirigeants monétaires de la planète ne parviennent plus à masquer leur impuissance face à la crise. A l’évidence, rien ne va plus ! En effet, les principales banques centrales de la planète doivent désormais avouer la vérité : elles sont désarmées. Autrement dit, leurs politiques n’ont que très peu d’effets positifs sur l’économie et ne servent principalement qu’à alimenter des bulles financières. Dans la mesure où les banques centrales ont trop abusé de la « cocaïne monétaire », cette dernière n’a quasiment plus d’effet significatif sur l’activité économique. Elle permet tout juste de calmer la douleur, mais n’a pas les moyens de guérir le malade. Pire, cette fuite en avant pourrait engendrer une nouvelle crise bancaire et financière au cours des prochains trimestres. Explications pédagagiques et sans langue de bois dans cette chronique, graphiques à l’appui…

billet euro
 

Inflation ou déflation : les arguments pour et contre

Depuis les actions sans précédent de la FED et des autres banques centrales de mars, le débat concernant l’inflation et la déflation fait plus que jamais rage. D’un côté, nous n’avons plus connu d’inflation sérieuse depuis des décennies. De l’autre, nous avons une création monétaire gargantuesque qui doit, selon les théories économiques, générer de l’inflation. Et au beau milieu de tout cela, des tendances inflationnistes et déflationnistes qui se percutent.

bce europe
 

Les banques vont mal. La BCE change les règles !

Pour tout vous dire je pense que les règles c’est comme les traités, c’est fait pour être changé quand cela ne convient plus. C’est ce que l’on appelle le pragmatisme.

Pour autant, ce qu’il faut bien mesurer c’est que nous sommes confrontés à une crise économique sans précédent, et peu vous le diront, mais elle va s’inscrire dans la durée, de même que la crise sanitaire dont elle est la conséquence directe. Je vous en parlerai dans mon Flash Stratégies consacré à ce sujet qui est en cours de rédaction.

Cette crise et c’est parfaitement compréhensible va entraîner des faillites nombreuses et c’est déjà le cas.

Logiquement, les banques vont perdre de l’argent.

billet euro
 

Plan de relance européen : tout ça pour ça !

Après l’annonce par la Commission du plan de relance de l’Union européenne le 27 mai dernier, des questions essentielles s’étaient posées concernant la répartition des subventions, les conditions d’attribution, la légalité de l’emprunt envisagé et la nature des ressources permettant de faire face à son remboursement.(1)

Le Conseil européen du 21 juillet a donné son accord sur un plan de 750 milliards avec des subventions en diminution, cette fois-ci en n’en donnant pas le détail. En ce qui concerne le montage de l’opération, très complexe, les questions restent entières. Nos concitoyens sont en droit d’attendre dans les prochaines semaines des réponses précises de la part de nos dirigeants compte tenu des montants de dette engagés.

BOURSE, FINANCE & PLACEMENTS FINANCIERS

IMMOBILIER

appartement paris
 

Le prix complètement fou d’une chambre de 6,51 m² à Paris

Il y a quelques jours, c’est un appartement de 7m² loi Carrez qui était mis en vente pour 300.000 euros à Paris. Mais, la superficie totale du logement était de 37m². Cette fois, c’est une chambre de 6,51 m², dans le 4e arrondissement de la capitale, qui est proposée par une agence immobilière pour le prix de 134.000 euros, rapporte Le Parisien. Un tarif qui équivaut donc à un peu plus de 20.500 euros le m². La superficie totale de cet appartement situé au 6e étage d’un immeuble quai de Gesvres, est de 8,41 m².

 

Ces dix grandes villes qui résistent le mieux à la crise

Assiste-t-on à la fin de la flambée des prix dans les grandes villes ? Selon une étude de Meilleurs Agents, oui. L’estimateur immobilier en ligne indique que les prix moyens du mètre carré se sont déjà stabilisés dans les onze métropoles les plus peuplées : -0,1% au cours du mois de septembre. Dans le détail, ils baisseraient même légèrement à Paris (-0,5% sur le mois de septembre), Lille (-0,4%), Lyon (-0,2%), Toulouse (-0,3%), Montpellier (-0,6%) et Nice (-0,5%). “Ces chiffres attestent bien d’un nouveau cycle pour le marché immobilier, interprète le groupe. La fièvre acheteuse du printemps et de l’été apparaît bel et bien terminée.”

MONNAIES & BANQUES CENTRALES

billet dollar euro
  

La Guerre des monnaies profite à l’or

Dollar, yuan, euro… Laquelle de ces trois monnaies va devenir la monnaie de réserve mondiale dans les 3 prochaines années

HISTOIRE & GEOPOLITIQUE

LES BEST OF