En Argentine, l’inflation atteint déjà environ 50% par an.

Le dollar est en mauvaise posture : déflation d’abord, inflation ensuite – et pendant ce temps, l’or devrait grimper.

Depuis un demi-siècle, le dollar est la meilleure exportation américaine. C’est à tel point qu’il y a désormais plus de dollars physiques hors des Etats-Unis que sur le sol américain.

Dans le reste du monde, les gens utilisent le dollar comme alternative à leur propre monnaie. Les étrangers sont plus familiers avec le billet vert que les Américains eux-mêmes. Dans de nombreux endroits, les gens s’accrochent au dollar comme un homme en train de se noyer à un morceau de bois flotté.

Ici en Argentine, par exemple, l’inflation atteint déjà environ 50% par an. Les gens pensent que cela ira en empirant. Ils se préparent donc en échangeant leurs pesos contre des dollars – au taux, désormais, de 150 pour un.

Le naufrage du dollar

Que se passera-t-il, cependant, quand le dollar coulera ?

Cette question est prématurée – presque naïve.

Pour l’instant, le dollar flotte comme une bouteille en plastique vide. La vélocité de la monnaie – une composante clé de l’inflation des prix à la consommation – est même en baisse.

Les Américains sont ravis de recevoir des dollars de la part de leur gouvernement. Le reste du monde est ravi d’avoir des dollars, quel que soit le moyen employé.

Bientôt, cependant, tout le monde verra que les autorités US agissent comme ceux qui gèrent des « trous m***iques ». Ils étouffent l’économie sous des lois et des réglementations – confinements, moratoires , distribution générale de chèques de 1 200 $ – et tentent de financer tout cela à coups de planche à billets.

Nous n’avons pas de superpouvoirs, à la Chronique. Nous ne pouvons pas grimper aux murs, voler dans les airs ou voir à travers des murs de béton. Nous ne pouvons donc pas vous dire quand ou comment le dollar coulera.

Nous allons cependant explorer la question de ce que vous devriez faire à ce sujet.

La « bonne » monnaie

Une monnaie n’est « bonne » que si elle peut être utilisée pour obtenir des biens et des services auprès d’autres personnes. Ainsi, quand le taux d’inflation grimpe, généralement, les gens se dépêchent d’acheter tous les biens et les services possibles avant que leur devise ne perde encore plus de valeur.

Les pauvres achètent de la nourriture… des outils… des fournitures ménagères… et des télévisions.

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *