Il y a monnaie et monnaie – et ce n’est pas pour rien si l’or figure en première place du podium en la matière. Examinons pourquoi exactement…

C’est une anomalie historique bien malheureuse : les gens considèrent encore les morceaux de papier qui garnissent leur portefeuille comme de la monnaie.

Techniquement, l’euro ou le dollar sont des devises. Une devise est un substitut de monnaie utilisé par un gouvernement.

L’or, lui, est bien une monnaie.

Sur quoi repose cette affirmation ?

Historiquement, beaucoup de choses ont été utilisées comme monnaie. Le bétail a servi de monnaie dans de nombreuses sociétés, notamment chez les Romains. C’est de là que vient le terme « pécuniaire » : le mot latin pour le bétail est pecus.

Toujours dans la Rome antique, le sel a aussi servi de monnaie et c’est du latin sal ou salis, que vient le mot « salaire ».

Certaines tribus autochtones d’Amérique du Nord utilisaient des coquillages, les cigarettes servaient de monnaie d’échange pendant la Deuxième guerre mondiale…

Une monnaie n’est qu’un moyen d’échange et une réserve de valeur.

Selon cette définition, tout ou presque peut servir de monnaie. A l’évidence, certaines choses fonctionnent mieux que d’autres. Il est difficile d’échanger des choses que les gens ne veulent pas, et certaines choses ne font pas de bonnes réserves de valeur.

La meilleure forme de monnaie

Millénaire après millénaire, les métaux précieux se sont révélés être la meilleure forme de monnaie – l’or comme l’argent-métal, d’ailleurs, même si le métal jaune reste plus populaire.

L’or n’a rien de magique. Il est simplement doté de propriétés uniques qui en font la monnaie la plus pratique parmi les 92 éléments naturels disponibles… tout comme l’aluminium s’adapte bien à la fabrication d’avions ou l’uranium à la production d’énergie nucléaire.

Il y a de très bonnes raisons à cela, et elles n’ont rien de nouveau. Au IVème siècle avant notre ère, Aristote donnait cinq raisons pour lesquelles l’or est une monnaie (ce n’était peut-être que la première fois que ces raisons étaient mises sur papier). Ces cinq raisons n’ont rien perdu de leur pertinence aujourd’hui.

Lors de mes présentations, je propose souvent une récompense à la personne qui, dans le public, sera capable de citer les cinq raisons classiques qui font de l’or la meilleure des monnaies.

Allez, quelles sont ces raisons ? Vous ne vous en souvenez plus ? Elles sont assez simples – mais faisons d’abord un rappel important.

Qu’est-ce que la monnaie ?

Si vous n’êtes pas en mesure de définir un mot rapidement, précisément et clairement, vous ne le comprenez peut-être pas aussi bien que ce que vous croyez.

La monnaie est définie comme étant un instrument de réserve de valeur et un moyen d’échange.

Les devises fiduciaires gouvernementales peuvent fonctionner comme des monnaies, c’est ce qu’elles font actuellement. Mais elles sont loin d’être idéales.

Alors, quelles sont les caractéristiques d’une bonne monnaie ?

Une monnaie idéale compte cinq – voire six caractéristiques – qui la rendent supérieure à d’autres formes de moyen d’échange… et cela est vrai depuis le IVème siècle av. J.-C. !

Quelles sont les caractéristiques d’une bonne monnaie, nous demandons-nous hier ?

Il faut remonter à l’Antiquité pour avoir la réponse – avec Aristote, qui les a énumérées au IVème siècle avant notre ère.

Il y en a cinq en tout…

Les cinq caractéristiques d’une monnaie idéale

Durable : une bonne monnaie ne doit pas se décomposer dans votre poche, ni s’évaporer dans votre dos. Elle doit être indestructible.

C’est la raison pour laquelle personne n’utilise des fruits comme monnaie : ils pourrissent, peuvent être mangés par les insectes, etc. Ils ne sont pas durables.

Divisible : Une bonne monnaie doit pouvoir être convertie en « morceaux » de tailles diverses sans perdre de sa valeur, pour s’adapter à des transactions grandes ou petites.

Voilà pourquoi nous n’utilisons pas de porcelaine comme monnaie – la moitié d’un vase Ming ne vaut pas grand’chose.

Cohérente : une bonne monnaie a toujours la même apparence, afin qu’elle soit facile à reconnaître, chaque pièce identique à la suivante.

Voilà pourquoi nous n’utilisons pas de peintures à l’huile comme monnaie. Chaque tableau, même réalisé par le même artiste, de la même taille et composé des mêmes matériaux, est unique. C’est aussi pour cela que l’immobilier ne peut pas servir de monnaie. Une unité est toujours différente de la suivante.

(Source https://la-chronique-agora.com/or-reste-meilleure-monnaie-2/)

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *