Les Français catégorisés comme « déjà fragiles » sont 74% à déclarer ne pas mettre d’argent de côté « ni maintenant, ni avant la crise ».

Si 17% des Français souhaitent renforcer leur épargne de précaution, 42% déclarent déjà laisser davantage d’argent sur leur compte courant, apprend-on du dernier « Baromètre Épargne & Placements » du Groupe BPCE.

Même à revenu constant, de nombreux Français ont commencé à épargner davantage

Décidément, la crise sanitaire que la France vient de traverser a incité les Français à s’interroger sur l’état de leurs finances personnelles. Preuve de cette prise de conscience, désormais, 38% estiment ne pas avoir une épargne de précaution suffisante. Dans la même veine, 17% de nos compatriotes souhaiteraient renforcer leur épargne de précaution. Et beaucoup ont déjà commencé à le faire : désormais, 42% des Français déclarent laisser davantage d’argent qu’avant sur leur compte courant, révèle le dernier « Baromètre Épargne & Placements » du Groupe BPCE.

Fait notable : parmi les personnes qui épargnent plus qu’avant, 63% déclarent que leur revenu n’a pas changé, mais que leurs dépenses ont baissé. Et cela s’explique facilement : la même étude nous apprend que 72% des Français ont dû reporter ou annuler au moins un projet en raison du confinement (travaux, vacances, achat d’une voiture, achat immobilier).

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *