Les faillites vont s’envoler aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en France

L’assureur-crédit Coface tire la sonnette d’alarme. Malgré les aides de soutien massives orchestrées par les Etats face à la crise, les défaillances d’entreprises vont augmenter d’un tiers d’ici 2021 par rapport à 2019, au niveau planétaire. Du côté des pays riches, les Etats-Unis devraient être particulièrement affectés, avec une augmentation de 43% de ces défaillances, qui devraient aussi croître de 37% au Royaume-Uni, de 24% au Japon, de 21% en France et de 12% en Allemagne. Les pays émergents ne seront pas épargnés, avec une hausse prévue de 44% au Brésil et de 50% en Turquie, ces Etats subissant les contrecoups de “la chute des recettes touristiques”, des transferts d’argent des travailleurs expatriés et de la baisse des cours des matières premières, selon le rapport.

“La forte hausse de sinistralité reflète une montée du risque de crédit des entreprises à court terme (6 à 12 mois)”, d’après la Coface qui liste en premier les transports, et en seconds l’automobile, la métallurgie, la distribution et le textile-habillement, comme étant les secteurs les plus fragilisés par la pandémie de Covid-19. La crise du coronavirus est “avant tout, une crise de la mobilité qui remet en cause durablement nos modes de déplacements à la fois quotidiens et épisodiques, locaux et à l’étranger”, souligne l’assureur crédit. “Les niveaux d’endettement du secteur automobile mondial s’envolent, ce qui devrait inciter de nombreuses entreprises à vendre des actifs et se restructurer”, prédit-il.

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *