L’emploi à l’arrêt aux Etats-Unis !

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Je vous montrais hier dans la vidéo du Grenier de l’éco quelques graphiques.

Le premier était l’évolution de la masse monétaire… qui monte en ligne droit comme aux plus belles heures de l’hyperinflation de l’Allemagne de Weimar.

Le second était l’évolution des dettes d’Etats qui suivait la même pente inquiétante.

Puis le troisième était l’évolution désastreuse de la circulation de la monnaie qui s’effondre littéralement ce qui permet de prévoir une terrible crise économique.

Logiquement ces chiffres devraient avoir un impact très négatif sur l’emploi.

Et aux Etats-Unis c’est particulièrement le cas. Il n’y a pas les mêmes mécanismes de couverture sociale qu’en France, nettement moins de chômage partiel et on licencie vite aux Etats-Unis.

Alors aujourd’hui je vais vous présenter quelques tableaux pour illustrer le drame social qui va se jouer aux Etats-Unis. Biden ou Trump, peu importe le vainqueur, la situation économique est dramatique.

Voici les demandes hebdomadaires au chômage.

Sur le graphique ci-dessous ce sont les inscriptions hebdomadaires au chômage. Vous voyez que depuis 1965 que cette statistique existe, jamais, jamais ces demandes n’ont été aussi élevées.

Zoomons un peu pour voir les différences entre la crise de 2008, qui est encore dans toutes les têtes pour sa gravité, et celle d’aujourd’hui.

Vous pourrez voir que le point haut est vraiment très haut, et que les points bas des demandes actuelles sont plus élevés que le point haut atteint lors de la crise des subprimes et de la faillite de Lehmann Brothers. Vous pouvez également noter qu’après avoir diminuer le nombre de nouveaux chômeurs chaque semaine se maintient à un niveau structurellement très élevé.

Les dégâts sur l’économie sont terribles et ceux sur l’emploi sont terrifiants.

Quant au taux de participation de la population au marché du travail, il vient de retourner à son niveau du début des années 70…

Nous allons donc nous retrouver avec une crise sociale d’une grande profondeur aux Etats-Unis, et les chèques de 600 dollars promis par le Congrès n’y feront pas grand chose.

Nous sommes en train de créer les conditions d’une paupérisation de masse de dizaines de millions de gens.

Nous sommes en train d’assister à la destruction systématique des classes moyennes aussi bien du côté des Etats-Unis que de l’Europe. Pour le moment cela se voit bien chez nous, mais lorsque les perfusions seront débranchées, alors les cadavres se ramasseront à la pelle.

Plus que jamais travaillez votre employabilité, c’est cela qui à titre individuel fera la différence. Le patrimoine, lui, peut s’envoler. Pas vos compétences.

Restez à l’écoute.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Origine de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *