Le risque d’instabilité politique augmente

Toujours très affectée par la pandémie de Covid-19, l’économie mondiale connaît une reprise graduelle, mais les risques d’instabilité politique augmentent, selon une enquête publiée jeudi par l’assureur-crédit Coface.

“La bonne nouvelle, c’est qu’il y a une reprise, mais globalement elle est d’une ampleur insuffisante pour que les risques sectoriels et les risques pays diminuent”, a expliqué à l’AFP Julien Marcilly, chef économiste de l’assureur-crédit et coauteur de l’étude.

Pour 2021, la Coface anticipe que dans les grandes économies européennes et aux États-Unis, le niveau d’activité économique qui restera inférieur de 3 à 7 points inférieur à celui de 2019.

Comme “la taille du gâteau aura diminué sur l’ensemble de la période” 2020 et 2021, “il faut s’attendre à davantage de conflits de répartition”, d’après M. Marcilly.

“Plus le temps va passer, plus on va se focaliser sur les conséquences sociales et politiques de cette crise sanitaire”, selon lui.

“On était déjà avec un niveau de risque politique au niveau mondial qui était historiquement élevé avant que cette crise démarre et évidemment celle-ci ne fait qu’accentuer les problèmes”, ajoute-t-il.

Pour mesurer ce risque, la Coface prend en compte d’une part “le degré de frustration sociale” qui inclut des critères comme le niveau des inégalités, le taux de chômage ou la perception de la corruption.

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *