Le ratio or/argent atteint son plus haut niveau depuis 5000 ans

Marshall Gittler, du courtier en devises BDSwiss, s’est exprimé à propos de l’extraordinaire accroissement du ratio or/argent sur Nasdaq.com.

Gittler ne sait pas exactement ce qui a poussé le ratio à cet extrême, mais selon lui, il pourrait signaler “une grande période déflationniste à venir”.

Il ajoute : “Je ne suis pas certain que le prix de l’or qui s’affiche sur mon écran reflète avec précision la demande réelle. Le marché de l’or semble divisé en ce moment. Alors que le prix est en baisse, ce qui signifie qu’il y a plus de vendeurs que d’acheteurs, je lis partout sur Twitter qu’il est quasiment impossible d’obtenir de l’or physique. De nombreuses banques et raffineurs ont épuisé leurs stocks. Apparemment, la demande de pièces et de lingots d’or au détail a augmenté en même temps que le prix chutait.”

“Il semble que le marché “papier”, les contrats à terme et les ETF, détermine le prix mais ne reflète pas la demande accrue pour les métaux physiques durant cette période d’insécurité. Dans ce cas, le prix de l’or et le ratio pourraient être encore plus élevés que ce que l’on voit.”

Le trading desk de JPMorganChase & Co. pourra certainement expliquer le ratio or/argent lorsque ses dirigeants auront fini d’être interrogés par le département de la Justice des États-Unis pour manipulation via le “spoofing”. Peut-être que les gens du Fonds de stabilisation des Échanges du Département du Trésor donneront aussi leur avis.

OR.FR@Goldbroker_FR

“Le positif avec cette pénurie d’ et d’ physique, c’est qu’elle peut potentiellement rendre obsolète le prix ‘papier’ (futures, Comex) en révélant la déconnexion totale entre les deux marchés.” https://twitter.com/FabriceDrouin/status/1240109264129208320

Fabrice Drouin Ristori@FabriceDrouin

The good thing with this physical #gold and #silver shortage is that it has the potential to blow up the paper price (futures, Comex) by revealing the total disconection in between the two markets.


Origine de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *