Comme vous le savez je pensais qu’il y aurait un krach cet été entre mi juillet et mi-août. Il n’en a rien été, nous avons au contraire battu de nouveau record.

La raison ?

La petite phrase de la FED pendant la torpeur estivale indiquant que la banque centrale abandonnait son « objectif de maîtrise de l’inflation »… a été interprété par les marchés comme un « no limit » monétaire. Et dans les faits c’est bien de cela dont on parle.

Pourtant lorsque l’on regarde les indices depuis le mois de septembre, ils font grise mine du côté américain.

La question est donc posée.

Le krach a t-il commencé, avec juste quelques jours de retard ?

Réponse dans les 15 prochaines séances de bourse.

Charles SANNAT

Origine de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *