Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/investissementsr/public_html/investir/wp-content/plugins/seo-redirection-premium/custom/lib/cf.SR_redirect_manager.class.php on line 100
La grande crise financière c’était en 2008...mais elle est toujours là - Investissement rentables et actifs tangibles

La grande crise financière c’était en 2008…mais elle est toujours là

La crise de 2008 n’est pas celle que l’on croit – et surtout, elle n’a jamais été résolue.

La crise de 2008 n’a jamais été une crise des subprime.

Je déjeunais en ce mois de septembre 2008 avec le patron/propriétaire du plus grand groupe de courtage et d’intermédiation européen entre les institutions financières et les traders sur les marchés financiers, P.C. de CFT.

D’un seul coup P.C., alerté par un appel téléphonique, s’est levé de table et précipité : « tout se bloque sur le Libor, c’est la catastrophe », m’a-t-il lancé. Il est quand même revenu finir le déjeuner et m’exposer la situation.

La crise de 2008 est une crise du shadow banking, une crise de la tuyauterie profonde du système financier : elle s’est colmatée, les flux se sont arrêtés. C’est une crise dont on n’a jamais voulu faire le diagnostic public parce que si on l’avait fait, on aurait su que le mal était profond et surtout que l’on ne savait pas comment le soigner.

Nous vivons sur le volcan de cette crise qui se réveille de temps à autre, mais même quand elle ne fait que couver, elle s’aggrave.

L’ogre dans le volcan

Si vous ne comprenez pas, si vous n’admettez pas cette réalité que la crise est là, toujours là, et qu’elle ne fait que semblant de sommeiller, alors vous ne pouvez comprendre la situation – pas plus que vous ne pouvez comprendre les actions et réactions des autorités, car elles, elles savent mais ne peuvent rien dire.

C’est parce qu’il y a la crise qu’il faut sans cesse alimenter l’ogre qui habite le volcan. Et c’est parce qu’on ne peut révéler qu’il y a un ogre là-bas quelque part, dans les souterrains, que les actions des banques centrales semblent incohérentes voire criminelles.

On a fait passer la crise de 2008 pour ce qu’elle n’était pas, c’est-à-dire circonstancielle – alors qu’elle est fondamentale, structurelle, liée à l’architecture défaillante, déficiente du système et en particulier de l’eurodollar.

Le grand secret de la finance, c’est que la vraie monnaie centrale, la pierre angulaire, ce n’est pas le dollar, mais le « dollar », le dollar hors des Etats-Unis, celui que l’on connaît partiellement sous le nom d’eurodollar. Le système de l’eurodollar s’est grippé parce qu’il est enclin à se gripper, structurellement.

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *