L’inflation jugée idéale pour les économies avancées est de 2% par an.

C’est une énième preuve que la crise économique vers laquelle se dirige le monde, liée à la crise sanitaire et les mesures mises en oeuvre pour endiguer la pandémie de Covid-19, sera malgré tout majeure. La déflation, bête noire de l’économie, a frappé la Chine en novembre 2009, du jamais vu depuis plus de 10 ans.

Le prix du « panier moyen » baisse de 0,5% en Chine

Le calcul de l’inflation et de la déflation dans un pays se base sur un « panier moyen » de biens et services : si son prix augmente, on parle d’inflation, si celui-ci baisse, on parle de déflation. Et la déflation est la bête noire de l’économie, raison pour laquelle la BCE vise, pour la Zone euro, une inflation annuelle proche de 2%, niveau jamais atteint. La déflation risque en effet de tirer l’économie dans une spirale descendante : les consommateurs voyant que les prix baissent sont tenté d’attendre avant de faire leurs achats, faisant encore plus baisser les prix, et ainsi de suite.

Or, selon les données publiées par le bureau national des statistiques chinois mercredi 9 décembre 2020, en novembre 2020 le prix de ce panier moyen a baissé de 0,5% sur un an. Toutefois, l’inflation sous-jacente, qui ne tient pas compte de produits et services volatils, est restée positive à +0,5% sur la même période.

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *