La crise actuelle est bien différente de cette de 2008 – et ses conséquences le seront aussi. Préparez-vous à plus de folies budgétaires… et plus d’inflation.

Bloomberg, la semaine dernière :

« Les démocrates de la Chambre des Représentants US ont proposé un plan de soutien de 3 000 Mds$ mardi [dernier], associant l’aide aux gouvernements d’Etats et locaux à des paiements directs en cash, ainsi qu’une prolongation de l’assurance-chômage et des dépenses de bons alimentaires, et une liste de priorités graduelles comme des fonds pour le vote à distance et pour la Poste américaine, en difficulté. »

Excusez du peu !

Digne d’un trou m**ique

Déjà, on prévoit que le déficit fédéral américain dépasse les 4 000 Mds$ cette année. C’est quatre fois le déficit de l’année passée… et environ trois fois le pire déficit de la crise de 2008-2009.

3 000 milliards de plus ? Ma foi, pourquoi pas !

Lorsque cette nouvelle bombe de dette sera larguée, elle fera exploser le déficit à plus de 30% du PIB US.

De la finance de trou m***ique, c’est sûr.

Evidemment, nous doutons que Nancy Pelosi & co. réussiront à ajouter ces 3 000 Mds$ supplémentaires. Quelques républicains – leur instinct atrophié par des années d’inactivité s’éveillant soudain, comme des racines endormies éveillées par une tiède pluie de printemps – râleront et grommelleront.

Il est plus que probable que M. Trump – l’un des plus gros dépensiers ayant jamais habité la Maison Blanche – réussisse à les convaincre, cependant.

L’inflation en marche

Dans le même temps, CNBC nous livrait ce fait inquiétant :

« Le prix des achats alimentaires connaît sa plus forte hausse en 46 ans aux Etats-Unis. »

L’inflation des prix à la consommation est-elle déjà en marche ? Regardons cela de plus près.

Nous savons une chose avec certitude : tout cet argent supplémentaire doit venir de la Réserve fédérale.

Il n’y a pas d’autre source. Dans la mesure où la Fed n’a pas d’argent réel, elle doit « imprimer » de la fausse monnaie.

Nous savons aussi où cela mènera… comme dans tout autre trou m***ique.

L’inflation ?

Vous avez tout compris, cher lecteur.

Mais attendez. Ce n’est pas si simple.

Rappelez-vous que la Fed a « imprimé » beaucoup d’argent après la crise de 2008-2009 aussi. Nous ne nous rappelons pas que les prix à la consommation aient grimpé à l’époque. Alors que se passe-t-il ?

En ce temps-là, la Fed regonflait l’industrie financière. Les actions grimpaient à mesure que l’argent supplémentaire gonflait le secteur financier dans son ensemble. L’économie réelle n’a pas eu beaucoup de l’argent de la Fed.

Et maintenant ? La poussée imprudente d’impression monétaire de la Fed ne va-t-elle pas faire regrimper les actions ? Le Dow ne va-t-il pas atteindre les 50 000 points ? Ne devrions-nous pas anticiper les actions de la Fed en misant tout sur le marché boursier ?

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *