Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/investissementsr/public_html/investir/wp-content/plugins/seo-redirection-premium/custom/lib/cf.SR_redirect_manager.class.php on line 100
Hausse vertigineuse des prix de l'immobilier aux Etats-Unis - Investissement rentables et actifs tangibles

Hausse vertigineuse des prix de l’immobilier aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, le boom immobilier exacerbe les inégalités.

En octobre, les ventes de logements anciens ont atteint leur plus haut niveau depuis début 2006. Mais l’amenuisement du stock de biens disponibles à la vente a aussi provoqué une importante hausse des prix.

(BFM Immo) – Le secteur immobilier connaît un nouvel âge d’or aux États-Unis en pleine pandémie, mais l’appétit pour les maisons neuves et anciennes fait aussi grimper les prix au point que de plus en plus de foyers modestes voient leur espoir d’accéder à la propriété s’envoler. « C’est vraiment une histoire de nantis et de démunis », résume Dana Scanlon, agent immobilier dans la région de Washington D.C., la capitale fédérale.

Pour faire face à la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19, la Banque centrale américaine a abaissé en mars ses taux d’intérêt quasiment à 0. « Ceci a donné un gros coup de pouce aux achats immobiliers pour les gens qui ont gardé leur emploi, qui peuvent travailler de la maison, qui n’ont plus besoin de se rendre au bureau », constate Dana Scanlon.

De plus, les ménages aisés ont pu « ironiquement » épargner depuis le début de la pandémie, ajoute-t-elle. Avec moins de dépenses consacrées aux voyages, aux sorties culturelles ou aux restaurants, ils ont finalement pu viser des biens plus grands et plus chers. La poursuite du télétravail des cols blancs et la fermeture de nombreuses écoles du pays sept mois après le début de la pandémie continuent de doper la demande.

« Pyramide d’acheteurs »

L’envolée des ventes, alors que la pandémie n’en finit plus, a pris par surprise les professionnels du secteur qui n’ont pas oublié l’effondrement du marché pendant la crise financière de 2008-2009. « Il y a une espèce de pyramide d’acheteurs », explique Dana Scanlon. Ceux qui avaient un studio recherchent un deux-pièces, ceux qui disposaient d’un deux-pièces veulent une maison avec un petit jardin et ainsi de suite.

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *