Goldman déclare qu’il est temps d’acheter de l’or car la peur se propage sur les marchés mondiaux

Selon Goldman Sachs, le moment est venu d’acheter de l’or, l’actif refuge, dans un contexte de panique sur les marchés due à l’impact de la pandémie croissante de coronavirus.

La matière première, considérée comme « la monnaie de dernier recours », a baissé ces derniers temps car les investisseurs vendent l’actif sûr pour obtenir des dollars.

Mais l’action de la Réserve fédérale ce lundi représente un tournant pour l’actif, car elle « renverse ces contraintes de financement et compense l’impact négatif sur la richesse [des marchés émergents] ». Goldman Sachs recommande d’acheter de l’or à son prix actuellement bas.

La récente correction de l’or ressemble à ce qui s’est passé en 2008, lorsque son prix avait également chuté d’environ 20% en raison de la force du dollar et d’une ruée vers les liquidités.

En 2008, le tournant pour l’or avait été l’annonce par la Réserve fédérale d’un assouplissement quantitatif. Le métal s’était ensuite envolé.

Lundi, la Réserve fédérale a annoncé des mesures sans précédent pour stimuler l’économie dans le contexte de la pandémie de coronavirus, notamment l’achat illimité d’obligations et de multiples injections de liquidités pour aider les entreprises et les travailleurs.

« Nous avons longtemps soutenu que l’or est la monnaie de dernier recours, agissant comme une couverture contre la dépréciation de la monnaie lorsque les décideurs politiques agissent pour faire face à des chocs comme celui que nous connaissons actuellement », ont déclaré les analystes de Goldman Sachs dirigés par Jeffrey Currie.

« Nous sommes probablement à un point d’inflexion où les achats motivés par la « peur » commenceront à dominer la pression des ventes motivées par les liquidités, comme ce fut le cas en novembre 2008″, selon M. Currie.

Il a poursuivi : « Les perspectives à court et à long terme pour l’or sont donc très positives, et nous sommes de plus en plus confiants dans notre cible de 1800 $ l’once d’ici 12 mois ».

Origine de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *