Faut-il croire au verdissement de Total ?


Le pétrolier change de nom pour devenir « TotalEnergies ». L’objectif : montrer que Total ce n’est plus seulement du pétrole et du gaz, mais aussi des renouvelables. Faut-il croire à ce virage « green » ou n’est ce qu’une opération de communication ? Éléments de réponses avec Bruna Basini, rédactrice en chef adjointe au JDD.

Origine de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *