Et demain le piège de l’inflation ?


Le retour de l’inflation à l’heure où les banques centrales se vouent corps et âme à maintenir les taux bas s’apparente à un authentique sujet de préoccupation pour les marchés financiers. Les investisseurs doutent que l’hydre de l’inflation continue à somnoler dans sa tanière eu égard aux torrents d’argent qu’États et banques centrales consacrent directement ou indirectement à la relance de l’économie. Le plan Biden de 1,9 trillion de dollars s’est même attiré les critiques de deux économistes de renom, Larry Summers et Olivier Blanchard, qui estiment que son surdimensionnement porte en lui les germes d’une résurgence brutale et incontrôlée de l’inflation. Le risque d’un dérapage inflationniste de premier plan est-il à prendre au sérieux ? Nous en discutons avec Patrick Artus, chef économiste de Natixis, dans « l’œil du Pro ».

00:00 Quatre raisons pour lesquelles il n’y a pas de risque de dérapage inflationniste (Patrick Artus)
03:54 Une forte inflation importée aux États-Unis avec la réouverture de l’économie ?
05:30 L’exemple du Japon
07:07 La transition énergétique, un vrai catalyseur du retour de l’inflation à moyen-terme ?
09:02 Les marchés ratent la vraie question
12:09 Jusqu’où peuvent remonter les taux à 10 ans américains ?
15:02 Au début de la hausse des marchés actions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *