Énergie : le moment de vérité des politiques. Vers une inflation importée ?


L’énergie, la seule touche de vérité des économies et des économistes qui, en temps de crise ou en temps de paix, doivent bien se rendre à l’évidence que le juge de paix final restera bel et bien les stocks d’énergie disponibles et nos capacités en produire. Qu’en est-il aujourd’hui en 2021 ?

Le pétrole WTI a franchi sa moyenne mobile en début d’année 2021, et l’on sait que ces franchissements de courbe laissent présager des remous à moyen-terme. La FED et la BCE peuvent imprimer des billets, mais pas de l’énergie. La crise du COVID a durablement attaqué les capacités de production de pétrole non-conventionnels. Après des dizaines d’année de pétrole peu cher, il est probable qu’il remonte très prochainement. Est-ce donc le bon moment pour intégrer une nouvelle ligne pétrolière à notre portefeuille ? Quelle valeur pétrolière cibler, et selon quels critères ?

Un indicateur a prendre en considération est également la position chinoise sur le sujet. Leur industrie a fait fleurir plusieurs centrales nucléaires ces dernières années, de quoi leur permettre de produire leur propre énergie et d’être moins dépendant d’autres pays producteurs. Cette stratégie est d’autant plus intelligente si l’on considère le risque énergétique qui menace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *