Les investisseurs se focalisent ces derniers temps sur les risques inflationnistes qui émergent. Toutefois, ils passent peut-être à côté de l’essentiel, selon Patrick Artus, le chef économiste de Natixis. Ce dernier qui ne croit pas que le piège de l’inflation se refermera à court-terme sur les investisseurs (cf. https://youtu.be/qEH2UUsqdVA) est en revanche convaincu que l’accroissement du déficit extérieur américain porte davantage de conséquences dommageables et de perturbations potentielles. Le marché des changes, avec en particulier le dollar (USD) ne pourront échapper aux remous. Le billet vert est d’autant plus sur la sellette, qu’une offre de dollars pléthorique (le financement des gigantesques déficits des Etats-Unis exige qu’elle le soit) se confronte à une demande qui s’anémie. Le roi dollar en sa qualité de monnaie de référence n’est-il pas sur le point de chuter de son trône tandis que des concurrents potentiels se profilent qu’il s’agisse du Yuan chinois (CNY) ou des cryptomonnaies comme le Bitcoin (BTC) (cf. https://youtu.be/Pv0gqZL_nn8) dont l’essor coïncide avec les doutes qui entourent la devise américaine ? Quelles conséquences aurait un effondrement du billet vert pour les investisseurs ? Patrick Artus nous livre son analyse quant aux perspectives troubles du dollar et à la fin de son statut de devise reine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *