Contraction record de 9,9% pour l’économie britannique en 2020

L’économie britannique s’est contractée de 9,9% en 2020, la plus forte baisse enregistrée dans son histoire moderne, en dépit d’une croissance supérieure aux attentes au quatrième trimestre.

Le produit intérieur (PIB) a progressé de 1% sur la période octobre-décembre par rapport au trimestre précédent, montrent les données préliminaires publiées vendredi par l’Office national de la statistique (ONS). Les économistes interrogées par Reuters attendaient une croissance de 0,5%.

Ces chiffres rendent peu probable un retour en récession, soit deux trimestres consécutifs de contraction.

L’économie britannique n’en devrait pas moins se contracter fortement début 2021 en raison des effets d’un troisième confinement mis en place pour tenter d’enrayer la propagation de la pandémie de coronavirus.

Le PIB a enregistré une croissance de 1,2% sur le seul mois de décembre après un recul de 2,3% le mois précédent en raison d’un confinement partiel.

La Banque d’Angleterre prévoit une contraction de 4% sur les trois premiers mois de 2021, en raison du confinement mais aussi des perturbations entraînées par le Brexit, et pense qu’il faudra attendre 2022 pour voir l’économie retrouver ses niveaux d’avant la crise sanitaire. Certains économistes sont encore plus pessimistes.

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *