Grand froid : le compteur de la France va-t-il disjoncter ?

Ces messieurs se congratulaient, mais la première alerte est venue deux mois plus tard, début septembre, en plein été. On a redémarré les centrales à charbon, la pire des pollutions : 100.000 tonnes de CO2 (gaz carbonique) par jour chacune. Et les éoliennes, alors ? Nada, néant, que dalle : il n’y avait pas de vent ! Comme aujourd’hui.

Lire la suite

La catastrophe énergétique qui vient…

Que se passerait-il si les 300 passagers d’un Airbus découvraient en vol que leurs pilotes n’ont aucun diplôme de pilotage et qu’ils ne vont donc pas savoir poser l’avion ? C’est exactement la situation des Français avec le nucléaire, car les équilibres énergétiques et la quantité de CO2 (gaz carbonique) ne relèvent pas du domaine des opinions mais du domaine de la science.

Lire la suite

Le suicide électrique français

Deux mois après que M. Macron a fait fermer d’autorité deux réacteurs nucléaires à Fessenheim, l’EDF a dû relancer d’urgence les quatre centrales à charbon françaises. Quatre centrales équipées de cheminées qu’on a montées à 240 mètres, tant leur pollution est extraordinaire ; mieux vaut que les habitants n’en aient pas conscience. Votre vieux diesel, à côté, c’est petit bras.

Lire la suite

Une théorie monétaire moderne qui nous conduit à la pire des catastrophes

En France, la situation n’est pas brillante puisque le gouvernement drogue tout le monde avec de l’argent public emprunté au lieu d’entreprendre les nécessaires réformes structurelles. Les dépenses publiques vont représenter, en 2020, 63,6 % du PIB, contre 55,6 %, en 2019, chiffre le plus élevé de tout l’OCDE.

Lire la suite

L’Italie réclame l’annulation de sa dette…

L’air de rien, le gouvernement italien vient de jeter un énorme pavé dans la mare bruxelloise. Riccardo Fraccaro, secrétaire d’État à la présidence du Conseil, proche de Conte, vient de déclarer à l’agence Bloomberg que « la BCE devrait effacer les dettes contractées durant la crise du Covid, pour aider les nations à repartir du bon pied ».

Lire la suite

L’or et les réalités économiques se vengeront des illusions boursières

Le Dow Jones a franchi momentanément, pour la première fois, la barre des 30.000 points, à Wall Street. Depuis l’investiture de Donald Trump, le 20 janvier 2017, il a grimpé de plus de moitié. L’indice parisien est parti pour boucler son meilleur mois de novembre depuis plus de trente ans. Le sentiment dominant des boursiers, avec la probable nomination au Trésor de Janet Yellen, ancienne présidente de la Fed, est que des solutions vont être trouvées pour tous les problèmes des sociétés occidentales.

Lire la suite

Pourquoi le désastre économique épargne la République tchèque ?

Notre pays est empêtré dans une crise qui risque d’être mortelle. Notre budget est en déficit de plus de 130 milliards d’euros, pour 300 milliards de recettes, le taux de chômage est à 9 % et va sans doute s’envoler dans les mois qui suivent, nous dégringolons rapidement dans le classement des puissances industrielles, nous étions la quatrième puissance mondiale dans les années 2000, nous sommes désormais sixième et des augures économiques nous annoncent que nous descendrons à la dixième place en 2030. Bref, nous avons le sentiment d’un désastre économique total, d’un déclassement, d’une chute dans les abîmes et l’impression que ces résultats épouvantables sont l’apanage de l’Europe. Or, il n’en est rien : des pays de l’Union européenne tirent leur épingle du jeu et sont en plein boom économique.

Lire la suite

Vaccin ou pas, banqueroute à venir pour la France !

La Bourse de Paris s’est envolée de 7,57 %, lundi, après l’annonce d’une « efficacité à plus de 90 % » d’un vaccin contre le Covid-19 des groupes Pfizer et BioNTech. Il est possible d’obtenir, un jour, un bon vaccin suite aux nombreux travaux en cours, mais avec Pfizer, nous sommes en pleine « exubérance irrationnelle ».

Lire la suite

Faudra-t-il choisir : mourir du Covid ou mourir de faim ?

« Combien de gens faut-il affamer pour désengorger les hôpitaux ? »

Bonne question, la seule qui vaille aujourd’hui, titre d’une tribune publiée dans Le Point, le 2 novembre dernier, jour des Morts…

C’est le Secours populaire qui décrivait, au début de ce mois, « une précarité jamais vue depuis la Seconde Guerre mondiale », expliquant que, pendant les deux mois du confinement de mars, environ 1,3 million de personnes avaient sollicité son assistance – dont 45 % jusque-là inconnues de l’association – contre « un peu plus de 3 millions sur l’ensemble de l’année 2019 ».

Lire la suite

2035 : le plan chinois de conquête du monde ?

C’est très discrètement que la fine fleur du Parti communiste chinois s’est réunie, la semaine dernière, à Pékin. Tout ce que l’on sait nous vient du Global Times, quotidien officieux du Parti : il s’agirait, ainsi, de multiplier par deux l’économie chinoise à échéance de quinze ans. Il y a une dizaine d’années, une semblable réunion, déjà, s’était tenue afin d’introniser Xi Jinping, en remplacement de Hu Jintao.

Lire la suite

Rechute de l’économie : toujours plus de dettes et de fausse monnaie

Nouveaux confinements, pandémie en progression, création monétaire et endettement sans fin des États, incertitudes sur les vaccins à venir, tensions politiques grandissantes aux États-Unis et en Europe : les Bourses, les économies continuent de voguer partout dans le monde, telles des bateaux ivres. Selon le FMI, l’endettement des pays avancés pourrait avoisiner 125 %, fin 2021.

Lire la suite

Incertitudes sanitaires et certitudes d’un effondrement à venir

L’activité économique en Europe va être frappée par les restrictions sanitaires, suite aux 100.000 nouvelles contaminations par jour. La reprise s’essouffle et de nouvelles dépenses publiques sont nécessaires. « L’ascension de la reprise sera probablement longue, inégale et incertaine », selon l’économiste en chef du FMI Gita Gopinath. Les banques centrales veulent un peu d’inflation pour abaisser le poids de l’endettement et relancer l’activité économique, mais elles sont incapables de la générer. Elles incitent donc les gouvernements à dépenser.

Lire la suite

Vers un monde dématérialisé : bientôt l’euro numérique ?

L’euro est déjà une monnaie virtuelle. Si désincarnée que, sur les pièces et les billets, on ne voit que des semblants de monuments et pas le moindre visage humain. Mais on n’arrête pas la marche vers l’avenir, surtout lorsque ce dernier est sans passé. Ainsi, dès ce lundi, la Banque centrale européenne lance-t-elle une vaste consultation publique sur le lancement d’un euro numérique.

Lire la suite

La machine infernale lancée depuis 2008 finira sa course contre un mur

La Bourse de New York a fini la semaine sur une note positive, vendredi, espérant un accord sur un soutien à l’économie, avec l’élection présidentielle en arrière-plan. Après plus de deux mois de négociations, Trump a finalement mis 1.800 milliards de dollars sur la table, espérant ainsi un accord avec les démocrates avant les élections. Les 2.200 milliards votés fin mars ont déjà été presque complètement dépensés ; les démocrates réclament une rallonge de 2.200 milliards, alors que Trump voulait la limiter à 1.600 milliards.

Lire la suite

Une fausse reprise économique en K qui finira très mal en 2021

Le repli des grandes valeurs technologiques américaines a fait chuter, vendredi, de plus de 4 % l’indice NASDAQ, qui a enregistré sa plus lourde chute hebdomadaire depuis fin mars. Entre le vendredi 4 septembre et le mardi 8, le NASDAQ 100 avait déjà dégringolé de plus de 10 %. La correction à Wall Street n’est pas terminée ; le doute s’est désormais installé et la volatilité est de retour. Les investisseurs se demandent si le secteur de la tech peut continuer à monter jusqu’au ciel pour soutenir l’ensemble du marché. Les 5 entreprises GAFAM représentent un quart de la valeur du S&P 500 et plus de la moitié de celle du NASDAQ 100. Le fabricant de camions électriques et à hydrogène Nikola, dans lequel General Motors vient de prendre une participation, a plongé, le jeudi 10 septembre, de 11,3 %, suite à des accusations de « fraude ».

Lire la suite

Porte ouverte à l’inflation puis à l’hyper-inflation

Jerome Powell, président de la Fed, vient de tracer à Jackson Hole les grands axes du nouveau cadre de la politique monétaire. La Fed entend placer l’emploi avant l’inflation. La Fed visera un taux moyen de 2 % sur la durée et compensera les périodes de faible inflation par une inflation de plus de 2 % durant un certain temps. La banque centrale américaine entend ainsi ramener les USA au plein emploi et favoriser la remontée de l’inflation. La nouvelle stratégie monétaire de la Fed devrait donc la conduire à conserver des taux nominatifs très bas et des taux réels négatifs.

Lire la suite

Le Royaume-Uni est-il déjà sorti de la récession ?

L’économie britannique a connu une récession extraordinaire, mais elle est maintenant fermement en mode reprise.

L’AFP, agence d’État comme feu l’agence soviétique Tass, annonçait déjà le pire en raison du Brexit, ce sera le coronavirus, et les nouveaux moines copistes des médias recopient ses dépêches. Mais un coup d’œil au très sérieux Telegraph nous donne une autre perspective.

Lire la suite

Augmentation du cours de l’or jusqu’à l’effondrement du Système

Le lingot cote déjà 55.630 euros, à Paris, soit +27,01 % depuis le début de l’année. À Londres, l’once d’or est passée, en un an, de 1.500 à 2.030 dollars. Ces 30 derniers jours, son prix a grimpé de 1.800 à 2.030 dollars. Jusqu’où l’or et l’argent vont-ils monter ? Réponse : augmentation continue du cours de l’or jusqu’au déclenchement de l’hyperinflation au printemps 2021, puis augmentation accélérée et à la verticale du cours de l’or, avec explosion probable, entre-temps, de la zone euro, jusqu’à l’effondrement du Système en 2022. Bref, le schéma exact de la République de Weimar en 1923. Le seul élément réjouissant de la folle saga qui nous attend : Macron, le beau parleur, ne sera pas réélu.

Lire la suite

L’or et l’argent n’ont pas fini de grimper

Le cours de l’or à Londres, ce vendredi 31 juillet, était de 1976,10 dollars l’once, donc très proche de la barre des 2.000 dollars qui pourrait devenir une nouvelle référence, et bien au-dessus du record précédent de 1.921 dollars, en septembre 2011. Le cours du métal jaune s’est apprécié de plus de 25 %, depuis le début de l’année.

Lire la suite