Assurance vie : une décollecte de 500 millions d’euros au mois de juillet


En mars, avril et mai, la décollecte avait atteint environ 2 milliards d’euros chaque mois.

Pour le 5e mois consécutif, en juillet, le marché français de l’assurance vie a enregistré une décollecte, les montants retirés par les épargnants ayant excédé les dépôts à hauteur de 500 millions d’euros environ, a annoncé mardi 1er septembre la fédération du secteur.

En juillet, les épargnants français ont déposé 10,4 milliards d’euros sur ce placement phare en France , soit un peu plus que les 9,9 milliards recensés en juin, mais bien moins que les 13,4 milliards du mois de juillet 2019, comme le montrent des chiffres provisoires dévoilés par la Fédération française de l’assurance (FFA).

À l’inverse, l es sommes retirées ont atteint 10,9 milliards , contre 10,5 milliards en juin et 11,1 milliards en juillet 2019.

Juillet s’est ainsi soldé pour le marché français de l’assurance vie par une décollecte nette, de l’ordre de 500 millions d’euros environ, pour le cinquième mois d’affilée sur fond de crise sanitaire et sociale liée au Covid-19. Le mouvement semble toutefois en phase de ralentissement : en juin, la décollecte nette avait atteint 700 millions d’euros , contre environ deux milliards chaque mois en mars, avril et mai .

Les placements garantis boudés

D’après les chiffres publiés par la FFA, les placements dits “en euros” semblent être les plus touchés. Très prisé des épargnants il y a encore quelques années, ce type de support dont le capital est garanti est de moins en moins rémunérateur dans un contexte de taux très bas voire négatifs. Beaucoup d’assureurs cherchent de toute façon à réduire dans leur portefeuille la part de ces contrats très couteux en capitaux réglementaires.

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *