La plupart des banques d’investissement et gérants d’actifs ont émis des prévisions positives pour l’or, dès le début de la crise du coronavirus.

Elles sont aussi passées de la parole aux actes.

Cela se mesure en observant leurs avoirs dans les deux principaux fonds cotés d’or physique, tous deux américains (le SPDR Gold trust et le iShares Gold Trust). Ces informations sont disponibles auprès de la SEC, le gendarme de la bourse américaine.

A la fin du mois de mars, soit un mois après le début de la crise du coronavirus, deux banques détiennent plus de 2 milliards d’or : Bank of America et Morgan Stanley. Pas surprenant pour la première, qui a une prévision de cours de l’once à 3000 dollars !

Mais c’est Blackrock, le plus gros gestionnaire d’actif du monde, qui se distingue en triplant sa position et en achetant près d’un milliard d’or au 1er trimestre. UBS et Wells Fargo, qui ont eux aussi émis des recommandations positives, ont renforcé leurs positions.

Au total, au premier trimestre, les avoirs en or de ces 5 mastodontes financiers ont augmenté de 2 milliards de dollar.

Source : SEC, Edgar – positions en fonds IAU et GLD


Origine de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *